Costières de Nîmes est une appellation d’origine contrôlée de la région de la Vallée du Rhône. Sa délimitation se situe dans le département du Gard, sur une surface de 4200 hectares de Nîmes jusqu’à la frontière camarguaise. Les vins de Costières de Nîmes sont surtout rouges et rosés mais on trouve une proportion d’environ 10% de vins blancs.

L’histoire du vignoble de Costières de Nîmes est très ancienne. On trouve des traces de viticulture depuis l’antiquité. Des générations plus tard, le vin se retrouve sur les tables des Papes en Avignon. Au XXème siècle de gros travaux de restructuration et d’aménagements sont mis en place et finalement l’AOC Costières de Nîmes apparaît en 1986 sous le nom de Costière du Gard. Elle reprend son nom d’origine en 1989.
Le terroir de Costières de Nîmes est caractéristique de la région, posé sur des galets sur des terres argilo-calcaire, il est typiquement rhodanien. Les vignes de Costières de Nîmes sont composées de plusieurs cépages : pour les rouges et les rosés on trouve le Grenache, la Syrah et le Mourvèdre. A eux trois, ils doivent représenter plus de 60% de l’assemblage. Ils peuvent être complétés par le Carignan et le Cinsault. Les blancs sont composés majoritairement de Grenache blanc, Roussanne et Marsanne.

Les vins de l’appellation sont de plus en plus reconnus, pleins de caractère et de finesse, ils sont le plus souvent fruités et très agréables. Plus de 400 viticulteurs favorisent aujourd’hui le développement de cette AOC montante. Michel Gassier de Château de Nages en est un très bon exemple, depuis quatre générations, les membres de la famille cultivent la vigne avec un attachement particulier donné à la terre.