CHÂTEAU L'EVANGILE 2011

«Aux portes du Paradis»

180,00 € Vendu et expédié par Wineandco.com
Cagnotte : 6 % Vous cumulez 10,80 € par btle
En stock
  • Point relais chronopost
    9,90 €
  • Livraison à domicile à la journée (Geodis ou Colissimo)
    10,90 €
  • Livraison express Chronopost
    19,90 €
  • Livraison à domicile sur rendez-vous (Geodis On Demand)
    13,90 €
  • Enlèvement dans nos locaux
    Gratuit
180,00 € 180,00 €

Caractéristiques

  • Pays : France
  • Région : Bordeaux
  • Appellation : Pomerol
  • Domaine : CHÂTEAU L'EVANGILE
  • Type de culture : Culture conventionnelle
  • Assemblage : Merlot 100%
  • Millésime : 2011
  • Boire ou garder : A boire entre 2016 et 2030
  • Couleur : Rouge

Description

C'est par un de ces mystères de la géologie qu'au Sud-Est du plateau de Pomerol un curieux accident amène en surface un long trait de graves. Trois vignobles dont l’Évangile se partagent cette terre rare. Le domaine du Château l’Évangile occupe, en effet, une situation tout à fait privilégiée : l’Évangile est bordé au Nord par les vignes du Château Pétrus et n’est séparé, au Sud, de Cheval Blanc en Saint-Emilion que par une route secondaire. Le grand vin de Château L’Évangile est décrit dans une ancienne édition des « Grands vins de Bordeaux » (éditions Dussaut) comme « …des vins pleins, élégants, dotés d’un bouquet et d’une finesse incomparables ». Pour de nombreux amateurs, la qualité subtile et élégante est en effet la marque de ce vin.

Le millésime 2011 nous offre un vin raffiné, avec un nez au fruité bien mûr et une agréable note de poivron. En bouche, il présente une merveilleuse finesse, du croquant et une très belle allonge, suave et fruité.

Avis des experts

Wine Advocate (Robert Parker)

88-90/ 100

Bettane&Desseauve

18/ 20

Le Point (Jacques Dupont)

17/ 20

Hachette


Guide 2015

Un hiver et un printemps très secs (à peine 150 mm de pluie sur les cinq premiers mois de l'année, un record), avec des mois d'avril, mai et juin très chauds et une floraison particulièrement précoce, dès début mai, là aussi du jamais vu. Juillet se montre moins solaire, la vigne se repose un peu, avant un mois d'août plus torride. Résultat : des vendanges effectuées avec quinze jours d'avance par rapport à la normale, de beaux raisins riches et denses, mais en faible quantité, faute de pluie durant l'été. Dans le verre ? Un pomerol très sombre, avant-goût d'un vin riche et puissant. Le nez, généreux, s'ouvre sur la cerise cuite, les épices douces et le moka. Une générosité (fruits compotés agrémentés de réglisse et de violette) que l'on retrouve dans un palais ample, dense, à la fois charnu et serré, mais toujours élégant, porté par des tanins extraits avec finesse et précision. De grande garde à n'en pas douter.
Quarin

82.5/ 20

Avis des clients

Vous devez être connecté pour poster un avis

Connectez vous