Partez à la découverte des vins de Loire !

Partez à la découverte des vins de Loire !

Le plus long fleuve de France a donné son nom à un vignoble aussi varié que passionnant. On peut diviser le Val de Loire en 4 sous régions où les cépages dominants varient.


Pays Nantais 

Cépage blanc : Melon de Bourgogne 

Autour de Nantes et face à l’océan Atlantique, le Pays-Nantais accueille l’une des rares appellations françaises réservées uniquement au vin blanc : le Muscadet.
Ce vin sec, issu de cépage Melon de Bourgogne, a longtemps trainé l’image d’un “petit blanc de comptoir”.
Ce temps maintenant révolu grâce à des vignerons convaincus de la richesse de ce terroir.

Les Domaines Luneau-Papin, Landron et Bretaudeau font partie des dignes représentant de cette région. 

 

Anjou, Saumur & Touraine 

Cépage rouge dominant : Cabernet Franc
Cépage blanc dominant : Chenin


Le coeur du Val de Loire, son identité la plus affirmée.

Un coeur qui bat pour de nombreux cépages, mais principalement pour deux : chenin en blanc, cabernet franc en rouge. C’est la sous-région de Loire qui accueille le plus d’AOC, de vignerons et de style de vin.
Rouge, rosé, blanc sec, demi-sec, liquoreux et même des bulles avec les jolis crémants de Montlouis & Vouvray. 

 

Centre

Cépage rouge dominant : Pinot Noir
Cépage blanc dominant : Sauvignon Blanc


Centre Loire car au milieu du fleuve. Sous Paris, les règles changes. Un climat semi-continental où les influences océaniques se font moins ressentir. Ici, le Sauvignon Blanc occupe 75% des vignes. Beaucoup s’accordent à dire que c’est dans cette région qu’il offre sa meilleure expression au monde.
Les AOC Sancerre et Pouilly-Fumé sont les plus réputés. Le Pinot Noir compte bien se faire une place dans cette région de blancs. Il ne cesse d’étonner et risque même d'agacer certains bourguignons. 

 

Auvergne 

Cépage rouge dominant : Gamay
Cépage blanc dominant : Chardonnay


Un vignoble oublié qui, de un phoenix, ne cesse de renaître de ses cendres. Cela semble logique dans une région volcanique.

Au XIXème siècle, l’Auvergne était la plus vaste région viticole française. Mais les vagues successives de maladies de la vigne ont anéanti les rêves auvergnats... Aujourd’hui, les vignes couvrent moins de 1 000 hectares mais produisent des vins gourmands en s’appuyant sur le cépages Gamay en rouge et Chardonnay en blanc. 


Auteur : Jules Gaubert-Turpin