Le vignoble saumurois est très ancien, il s’étend sur aujourd’hui 1400 hectares et se divise en six sous-appellations. On trouve : Saumur Blanc, Saumur Brut, Coteaux de Saumur, Cabernet de Saumur, Saumur-Puy-Notre-Dame et Saumur Rouge. L’appellation, reconnue en 1936 comme AOC, produit à la fois des vins rouges, des blancs et des pétillants. Elle est notamment reconnue pour la grande qualité de son Saumur Blanc.

La vigne existe depuis de nombreux siècles à Saumur, on trouve en effet des traces écrites datant de 515 qui évoque le vignoble. Au Moyen-age, au XIème siècle exactement, les moines libèrent le coteau de Saumur à Montsoreau d’un bois, et plantent de la vigne. Les autres moines de la région favorisent ce développement. Le vignoble de la Vallée de la Loire est ensuite protégé par les Contes d’Anjou, le vignoble est à son apogée, il est reconnu et goûté sur les grandes tables jusqu’à la Hollande. Du XVIIème au XXème c’est une phase de déclin, les viticulteurs sont en crise, les conditions climatiques comme le phylloxéra anéantissent le vignoble. Il fallu une bonne vingtaine d’année pour que le vignoble se remette sur pied et produise à nouveau des vins délicieux et de notoriété internationale.

Les vins blancs sont produits à partir du cépage régional Chenin accompagné du bourguignon Chardonnay. Ils évoquent les fruits exotiques et les agrumes, ils sont puissants et avec du caractère. Les rouges sont assemblés à partir de Cabernet Franc, star de la région, et de Cabernet Sauvignon. On peut également trouver du Pineau Aunis, cépage très ancien de la région, il est originaire de Saumur. L’ensemble pousse sur des sols constitués de tuffeau : terre blanche de calcaire, ce dernier fait la particularité des vins de Saumur. Les 120 producteurs de l’appellation s’engagent à offrir des vins de qualité qui expriment au mieux ce beau terroir.